Theater Eurodistrict BAden ALsace - Un théâtre pour la région frontalière Strasbourg-Ortenau

Notre fil rouge

Le Theater Eurodistrict BAden ALsace fait du théâtre pour tous, pour toutes les générations, pour toutes les personnes avec et sans origines étrangères qui vivent dans la région du Rhin supérieur, à travers toutes les couches éducatives et sociales. En tant que théâtre de passage des frontières et de construction de ponts, l'e Theater Eurodistrict BAden ALsace veut permettre la rencontre de personnes de toutes les cultures.

Le Theater Eurodistrict BAden ALsace a pour objectif de créer un théâtre contemporain de haute qualité artistique, proche des gens et qui raconte la vie d'aujourd'hui. Le Theater Eurodistrict BAden ALsace aborde des sujets d'intérêt social, elle offre du divertissement, mais avec de l'attitude. Il fait du théâtre populaire sans folklorisme.

Le théâtre de l'Eurodistrict BAden ALsace saute avec aisance entre les langues, les cultures et les nations dans ses représentations. Il tisse des mots, des chansons, des images et des mouvements dans un langage théâtral unique qui fait oublier qu'il existe des frontières linguistiques et culturelles.

Au Forum européen am Rhein Neuried, le Theater Eurodistrict BAden ALsace se produira dans un amphithéâtre avec une tribune ovale montante pour 150 spectateurs dès l'ouverture au début de la saison 2019/2020.

L'histoire. Une idée devient réalité.

Fondée en 2005, la coexistence des langues allemande et française dans le Theater Eurodistrict BAden ALsace - pièces de théâtre - est au centre du travail artistique. Le Theater Eurodistrict BAden ALsace est au départ une expérience de coopération franco-allemande dans laquelle des artistes des deux nations pratiquent et expérimentent chaque jour une collaboration créative. Avec les moyens du théâtre, les fondateurs Edzard Schoppmann, Diana Zöller et Richard Doust veulent réduire les inhibitions, la langue et les peurs de contact des habitants du Bade et de l'Alsace. Le Theater Eurodistrict BAden ALsace est une antenne régionale de la BAden allemande et de l'ALsace française. Le défi artistique de ce concept : Comment pouvons-nous réussir à faire de la dramaturgie, du théâtre et de la mise en scène, des dialogues et des scènes sous des aspects multilingues pour des spectateurs (monolingues) d'une manière passionnante et avec une grande qualité artistique ?

Comme exemple de réussite typique de ces premières années, il faut mentionner la production "MarlenePiaf" (2006), une pièce sur l'amitié de Marlene Dietrich et Edith Piaf, avec Zabou Lux et Juliane Hollerbach. La production est toujours au programme avec près de 100 représentations en Allemagne et en France, et est également reprise par d'autres théâtres.

En 2007, le concept bilingue a été ouvert en faveur d'une approche interculturelle plus large, qui inclut également les cultures turque, arabe et russo-ukrainienne - les cultures des immigrants de la région - dans le travail artistique. Le champ thématique du Theater Eurodistrict BAden ALsace s'élargit : l'islamisme, la situation précaire des jeunes migrants dans les villes françaises, la crise du temps, les contenus actuels sont examinés et mis en scène.

En 2008, Richard Doust quitte l'équipe de direction et Jean Lorrain reprend la direction française du Theater Eurodistrict BAden ALsace France avec la responsable culturelle Lucienne Eschlimann.
En 2009, Edzard Schoppmann a reçu le prix germano-néerlandais du théâtre pour enfants et adolescents pour sa pièce "Jihad mon amour", qui oppose un islam violent à un islam qui affirme sa vie, sensuel et tolérant. La production a fait sensation. L'affiche et le titre de la pièce sont compris comme une provocation par certains musulmans d'Offenburg. Les autorités craignent des scénarios similaires à celui du meurtre du réalisateur néerlandais Theo von Gogh et gardent la première à Offenburg avec du personnel de sécurité et des chiens de recherche explosifs. Dans une coproduction avec le Schauspiel Bonn, le Theater Eurodistrict BAden ALsace présentera en première "Getürkt" (2012) de Jörg Menke-Peitzmeyer. Une pièce qui - bien avant que le débat sur l'asile n'atteigne son apogée - traite de l'expulsion de Musa, un jeune réfugié. La pièce pose la question de savoir qui est responsable de son échec : la société, l'environnement personnel ou Musa lui-même ? Le théâtre et l'auteur recevront une bourse de projet du Prix du théâtre pour la jeunesse du Bade-Wurtemberg pour cette production.
Les créateurs de théâtre décident consciemment d'aborder les questions interculturelles au-delà du "politiquement correct" et de l'"interculturalité câline". Si nous voulons construire des ponts entre notre culture et les cultures étrangères, ils sont convaincus que nous avons besoin d'honnêteté, d'ouverture et d'une culture créative de débat dans le respect mutuel.

Les activités de tournée se développent au cours de ces années, des représentations invitées sont données partout en Allemagne, en France les tournées de théâtre entre la Bourgogne et la Lorraine, en Allemagne l'ensemble suit les invitations du sud de Constance au nord d'Itzehoe. Dans le contexte franco-allemand, un format de festival annuel très réussi sera développé en 2012 avec ALLEZ HOP, qui a depuis été présenté dans de nombreuses villes de la région frontalière avec 8000 visiteurs lors du dernier événement.

Socioculture et transculture - les frontières s'élargissent.

Dans le but de créer des ponts entre les groupes sociaux en plus des groupes nationaux et culturels, le Theater Eurodistrict BAden ALsace propose chaque année depuis 2011 au moins un projet socioculturel auquel les citoyens de la région frontalière peuvent participer. Ces projets s'adressent à un large public avec la participation des personnes concernées et avec le soutien d'acteurs et de réalisateurs professionnels. L'objectif est d'intéresser de nombreuses personnes à la vie des groupes sociaux tels que les migrants, les sans-abri, les chômeurs et, de manière générale, les personnes socialement défavorisées. En même temps, ces projets ont pour but de donner une voix aux personnes concernées, de leur accorder de l'attention et de les renforcer sur le plan social et personnel.

Dans la première production théâtrale en plein air du Theater Eurodistrict BAden Alsace, "L'Odyssée" (2013), des acteurs amateurs et professionnels - en coopération avec la Landesbühne Bruchsal - seront également sur scène ensemble, parcourant l'Eurodistrict sur un camion de pompiers transformé en voilier. La production théâtrale s'appuie sur un projet d'un an avec les sans-abri. En amont de la production, des contacts sont pris avec des résidents de foyers pour sans-abri à Strasbourg, Bruchsal et Offenburg qui reçoivent des cours de théâtre du Theater Eurodistrict BAden Alsace . Leurs histoires sont ensuite intégrées à la production.

Avec la production "L'Odyssée", le metteur en scène et acteur strasbourgeois Maxime Pacaud rejoint l'ensemble pour la première fois. Il a depuis travaillé et dirigé de nombreuses productions du Theater Eurodistrict BAden ALsace, dont "L'Histoire du Petit Pierre" (2016), un voyage dans le temps à travers le 20ème siècle dans le monde ludique des images d'un artiste en situation de handicap mental.

Suite à la crise des réfugiés en 2015, le travail avec les migrants devient le point central des projets socioculturels : Les productions "Afrika" (2015) et "Im Wartesaal der Träume" (2017), qui traitent des situations de vie des réfugiés et des relations entre les Allemands et les réfugiés, sont les points forts du nouveau "Theater der Migranten".

Sous la devise "Go east", le Theater Eurodistrict BAden ALsace sera particulièrement actif en Russie et en Ukraine dans les années 2011 à 2013. En été 2011, Edzard Schoppmann mettra en scène "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" en russe au Théâtre d'État russe de Ufa. En 2012, en coopération avec le théâtre ukrainien Troicki "FluxArt", un spectacle sera créé qui traitera métaphoriquement des fleuves nationaux Rhin et Dniepr. Dans un mélange de danse, de théâtre d'images, de chansons et de clips vidéo, des acteurs allemands et ukrainiens joueront une pièce sur les mythes nationaux, les rêves personnels, les traumatismes historiques et les petits espoirs germano-ukrainiens. FluxArt a été célébré par le public ukrainien sous des applaudissements déchainés et des cris de bravoure.

En 2013, le Theater Eurodistrict BAden ALsace accueillera l'ensemble russe de 40 membres du Théâtre d'État russe à Ufa avec sa comédie musicale "The Blue Cameo" dans le manège d'Offenburg. Les artistes russes ont été acclamés et célébrés par le public avec des ovations et des chants. De nombreux habitants de la communauté germano-russe d'Offenburg avaient profité de la soirée pour découvrir un morceau de la culture locale, notamment les acteurs de l'association culturelle russe "Samowar" d'Offenburg. Certains acteurs sont restés fidèles au Theater Eurodistrict BAden ALsace depuis lors et monteront eux-mêmes sur scène l'année suivante. Dans le "Heimat Express", leur train quitte l'ancienne maison familière pour une nouvelle maison incertaine. Avec leurs propres expériences d'immigrés dans leurs bagages, les amateurs ont développé la pièce sous la direction de Katrin Schwanen, professeur d'art dramatique au Theater Eurodistrict BAden ALsace.

En coopération avec le Théâtre de la Grenouille de Bienne/Suisse, Edzard Schoppmann écrit et met en scène le théâtre itinérant "Anima" (2014), une pièce de théâtre sur une jeune Française et son grand-père fou, qui partent ensemble à la recherche de l'amour de jeunesse allemand de leur grand-père. Tilmann Krieg a créé des projections et des films vidéo pour le Roadtheater : Un voyage en images à travers la France dans les montagnes germano-suisses. La pièce, avec l'acteur australien Arthur Baratta et l'artiste strasbourgeoise Stephanie Felix, a été programmée et sélectionnée pour TRIPTIC de la Fondation PRO HELVETIA.

Pendant ce temps, le Theater Eurodistrict BAden ALsace réunit sous son toit un ensemble de 8 nations. Le Theater Eurodistrict BAden ALsace vit l'intégration, ouvert, honnête, critique, respectueux. Le theater Eurodistrict BAden ALsace signifie : nous sommes des gens qui s'engagent avec les gens et pour les gens, et qui se demandent avec nos moyens artistiques, ce que signifie être humain aujourd'hui.

Theater Eurodistrict BAden ALsace, le théâtre régional de l'Ortenau.

Depuis 2014, le Theater Eurodistrict BAden ALsace s'est fixé pour objectif d'attirer un plus large public adulte dans la région avec des représentations invitées sur place, en découvrant un humour franco-allemand, une aisance ludique transfrontalière. Un chapiteau de cirque sera également acheté pour servir de cadre aux comédies souvent musicales ainsi réalisées, sous la coupole desquelles la région frontalière sera jouée pendant l'été. Mais les représentations ne se déroulent pas seulement sous la tente, mais aussi dans les jardins, les marchés, les fermes, les châteaux, les mairies et les salles des fêtes sur place. Avec des comédies telles que "Zur Sache, Chérie ! (2013) "Le tour du monde en 80 jours" (2014), "Down to the River" (2015), "Macho Man" (2017) et "Illusions of a Marriage" (2018), le Theater Eurodistrict BAden ALsace propose depuis lors, du théâtre pour la tête, le cœur, le ventre et les muscles du rire aux habitants de la région.

À l'occasion de son 10e anniversaire en 2015, l'ensemble franco-allemand Baal Novo changera de nom pour devenir le Theater Eurodistrict BAden ALsace. Avec l'extension de son nom, il veut être un pionnier et donner un signal pour le développement de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau en un laboratoire de l'Europe avec un rayonnement supra-régional. En 2015, il deviendra le théâtre régional de l'Ortenau avec l'entrée du district dans la promotion institutionnelle du théâtre. En plus des principaux sponsors, le Land de Bade-Wurtemberg et le district de l'Ortenau, le théâtre est désormais soutenu par les villes d'Offenburg, Lahr et Strasbourg, ainsi que par le département du Bas-Rhin et la région Alsace. L'Eurodistrict soutient déjà le théâtre depuis 2012. 2015 Guido Schumacher rejoint l'équipe de direction de BAAL novo, il devient directeur général et président de Theater Eurodistrict BAden ALsace France. Avec Guido Schumacher vient également Ellen Fournier, qui reprend le département des relations publiques de Jennifer Rottstegge, qui à son tour prend la direction générale du JUNGES THEATER. Toutes les activités théâtrales pour et avec les enfants et les jeunes sont regroupées dans le département JUNGES THEATER. Cela inclut également BABEL, le projet pédagogique de théâtre à Lahr, qui a été nouvellement fondé en 2015. Au départ, Jennifer Rottstegge dirigera ce département avec Horst Kiss, et à partir de 2017 - après le départ de Horst Kiss - elle dirigera BABEL avec la pédagogue d'art dramatique Florence Herrmann. BABEL, situé dans le centre culturel pour la jeunesse de Schlachthof, crée des espaces créatifs pour les rencontres entre enfants et jeunes de différentes cultures et classes sociales.

Depuis 2016, le Theater Eurodistrict BAden ALsace effectue également chaque année en juin et juillet une tournée d'été dans l'Ortenau. Pour l'Ortenaurevue "Blood Sisters and Blood Brothers" (2017) - un théâtre populaire sur l'après-guerre - une scène mobile est conçue et construite. Avec "Ein Bruder namens Martin" (2017) conçu et mis en scène par Tilmann Krieg et Diana Zöller, le Theater Eurodistrict BAden ALsace part pour la première fois en tournée dans les églises de l'Ortenau.

Jusqu'en 2018, le Theater Eurodistrict BAden ALsace a fait des arrêts dans presque toutes les 51 villes et communes de l'Ortenau. Des partenariats solides ont été établis avec les villes d'Offenburg, de Lahr et de Kehl. Mais des partenariats étroits se développent également avec de petites communautés telles que Lauf, Ettenheim, Gengenbach, Schwanau. De plus en plus de communautés rejoignent le réseau du Theater Eurodistrict BAden ALsace. Le nombre de spectateurs augmente chaque année, c'est une réussite.

Le style : Un théâtre de musique, de mouvement, d'images et de mots.

Zu der künstlerischen Handschrift von Theater Eurodistrict BAden ALsace zählen seit jeher Musik und Tanz.
In den Kinderstücken „Ein Schaf fürs Leben“ (2010), „Die Schöne und das Biest“ (2012) und „Die Welt ist rund“ (2015) werden am Schlagzeug von Max Siegmund und Clémence Leh ordentlich die Stöcke gewirbelt. Clémence Leh, ein Tausendsassa der Musik, hat für zahlreiche Stücke die Musik eigens komponiert: Von Rocksongs über orientalische Klänge in „Monsieur Ibrahim und die Blumen des Koran“ (2010) bis hin zu den Ghetto-Rap-Tönen in „Mauersegler“ (2012). Sie schreibt auch die Musik für „Rapunzel“ (2016), ein Musical, das in Koproduktion mit der Musikbühne Mannheim mit inzwischen 100 Vorstellungen durch Deutschland und Elsass tourt. 30.000 begeisterte Zuschauer haben das vom langjährigen Ensemblemitglied Jean-Michel Räber geschriebene Musical besucht.

Dem Einsatz von verschiedensten Instrumenten und Klangformen sind bei Theater Eurodistrict BAden ALsace keine Grenzen gesetzt. Es wird zaghaft auf der Harfe gezupft, dynamisch an der Drehorgel gekurbelt, es fahren dem Zuschauer Elektrobässe durch die Gliedmaße und eine Schweizerin lässt jodelnd die Kuhglocke läuten. Schnute, die Figur aus dem Kinderstück „Honigherz“ (2013) kommuniziert ausschließlich über Klänge: Sie ritscht, ratscht, klingelt und klappert mit Hilfe etlicher Percussion-Instrumente.
Wenn gerade kein Pianist wie Richard Doust in „MarlenePiaf“ oder der Musikrevue „Affaires d’Amour“ (2014) in der Nähe ist, dann springt auch schon mal der technische Leiter von Theater Eurodistrict BAden ALsace Ben Schneider ein und begleitet die turbulente Weltreise in „80 Tagen um die Welt“ auf seinem Keyboard.

Tanz und Bewegung zählen zu den Hauptstilelementen von Theater Eurodistrict BAden ALsace. In den ersten Jahren bringt der Tänzer, Schauspieler und Choreograph Felix Grüning die Bewegung ins Theater. Durch seine Tanzchoreographien werden viele Spielsituationen auch ohne Worte verständlich. Bei der Slapstick artigen Verfolgungsjagd zwischen Hase und Hund in „Die Welt ist rund“ (2015) oder der rasanten Schlittenfahrt von Schaf und Wolf in „Ein Schaf fürs Leben“, bricht im jungen Publikum grenzenloses Gelächter aus. Das waghalsige Laufen auf Riesenstelzen, das elegante Turnen am überdimensionalen schaukelnden Himmelbett in „Marianne & Michel“ (2014) sowie akrobatische Saltos und Katzensprünge in „Mauersegler“, beeindrucken auch die erwachsenen Zuschauer.

Da geht es auf Spitze tänzelnd in „Marcello, Marcelline & das Cello“ (2014) schon klassischer zu. Bei diesem kindlich poetischen Spiel von Edzard Schoppmann über Einsamkeit und Zweisamkeit treffen alle Stilelemente BAAL novos zusammen. Yaroslava Gorobey, Tänzerin und Schauspielerin, und Mathieu Singularet, Musiker und Clown, schaffen einen ganz eigenen faszinierenden Kosmos aus Tanz, Gesang und Musik.

Seit 2017 arbeitet Theater Eurodistrict BAden ALsace mit dem international renommierten Choreografen Alfredo Zinola zusammen. Mit „Paradies“ (2018) kreiert Alfredo Zinola ein Tanz-Performancestück für Kinder, bei dem BAAL novo ein neues Experiment wagt: Assoziatives Theater, das keine Geschichte erzählt, nur vom wandelbaren Moment lebt. Ebenfalls seit 2017 ist Camilla Kallfass neues Ensemblemitglied, die Musicaldarstellerin steht auf der Theater Eurodistrict BAden ALsace – Bühne, choreografiert und studiert die Songs ein.
Fast alle Bühnenbilder sind von Edzard Schoppmann erdacht, fast alle Kostümbilder von Diana Zöller. Dabei werden sie von einem hervorragenden Team unterstützt, dazu zählen seit vielen Jahren der Ideenlöser und kongeniale Erfinder Martin Bernhardt, der mit technischer Raffinesse außergewöhnliche Konstruktionen und Bühnenbilder entwirft und umsetzt, ebenso, wie der Maler und Grafiker Bruno Boulala, und natürlich Tilmann Krieg, der bis 2015 auch für die grafische Linie des Theaters verantwortlich ist. Inzwischen hat der Grafikkünstler Marius Jopen die Gestaltung der Werbemittel, Spielpläne und Plakate übernommen. Seit „Paradies“ ist auch der Szenograf Ike Park Teil des gestalterischen Teams.

Bei aller Bewegungsfreude und Musikalität ist Theater Eurodistrict BAden ALsace dem Ursprung nach ein Sprechtheater, das Lust hat, Worte zu finden für ein grenzenloses Publikum. Viele Stücke und Bearbeitungen werden von Edzard Schoppmann ausgedacht und geschrieben. Sein Schreibstil ist oft humorvoll, wortverspielt, gedanklich auch fordernd, manchmal provozierend, bisweilen emotional aufrüttelnd. Seine Stücke sind dramaturgisch stringent, sie bringen Inhalte ins (Theater)Leben. Beeinflusst von seinen Vorbildern Bertold Brecht und Peter Brook erzählt er Geschichten, mit denen er etwas sagen und erzählen will. Dabei hat er immer das Publikum der Region im Blick und sein Ensemble. So hat er beim Erdenken von Rollen und Dialogen oft bereits seine Schauspieler vor Augen. Felix Grüning war von Beginn bis 2015 das Schauspieler-Gesicht von Theater Eurodistrict BAden ALsace. Nachdem sich Felix Grüning mehr und mehr von der Schauspielerei zurückgezogen hat, übernimmt Benjamin Wendel die Rolle des Protagonisten. Mit der Jubiläumsproduktion „Moby Dick“ (2015) hat Benjamin Wendel bei BAAL novo sein erstes Engagement nach der Schauspielschule, inzwischen spielt er fast alle großen Parts in den neueren BAAL novo – Produktionen und ist zum neuen Publikumsliebling avanciert.

Die Zukunft: Eine neue Spielstätte im Europäischen Forum am Rhein.

Nach jahrelangen Vorbereitungen und Kämpfen ist es im Herbst 2019 soweit: Theater Eurodistrict BAden ALsace erhält sein eigenes Theater. Entworfen von den Architekten Jürgen Grossmann und Nico Kolev entsteht im Europäischen Forum in Neuried, direkt am Rhein und an der Grenze, ein Theatersaal im außergewöhnlichsten Design: Im obersten Stock, mit Bar und Terrasse, mit einer ansteigenden ovalen Sitztribüne für 175 Zuschauer, nah am Bühnengeschehen, mit Blick in die Auenlandschaft – ein Raum für Begegnungen und zeitgenössisches Theater, das Grenzen sprengt und Neuland begeht.

Unser Dank.

Viele Menschen haben Anteil an dieser Erfolgsgeschichte, natürlich haben die Künstler und die Mitarbeiter von Theater Eurodistrict BAden ALsace mit ihrem unglaublichen Engagement den größten Anteil. Aber ohne Unterstützung des Umfeldes und der Politik, wäre dieser Weg nicht möglich gewesen. Wir können uns nicht bei allen bedanken, es sind zu viele, die uns geholfen haben in den Jahren seit 2004. Doch einige möchten wir nennen, ohne den Anteil der nicht Genannten zu schmälern. Unser Dank gehört dem Offenburger Kulturbüroleiter Edgar Common, der 2005 nach Offenburg geholt hat, und dem ehemaligen Offenburger Bürgermeister und derzeitigen Kreisrat Dr. Christoph Jopen. Beide stehen uns seit Jahren mit Rat, auch konstruktiver Kritik und viel Engagement zur Seite. Ohne den Einsatz und die Unterstützung von Frank Scherer, Landrat der Ortenau und Präsident des Eurodistricts, und Roland Ries, Oberbürgermeister von Straßburg und Vizepräsident des Eurodistricts, stünden wir nicht da, wo wir heute angekommen sind. Herzlichen Dank gebührt auch Guido Schöneboom, Bürgermeister von Lahr. Einem Unterstützer möchten wir besonders danken, Dr. Peter Selbach, leider ist er 2016 bereits gestorben. Ohne seinen engagierten Einsatz für die Theater im Land und besonders auch für unser Theater, gäbe es Theater Eurodistrict BAden ALsace nicht. Der langjährige Abteilungsleiter im Kunstministerium hat zusammen mit dem damaligen Staatsekretär für Kunst Dr. Dietrich Birk in den ersten Jahren geholfen, dieses Projekt wirtschaftlich zur Welt zu bringen, und am Leben zu halten. Doch nicht nur ihnen verdanken wir die seit der Gründung Theater Eurodistrict BAden ALsaces großartige unablässige Unterstützung des Landes Baden-Württemberg: Ohne ihre Nachfolger Christoph Peichl und Kunststaatssekretärin Petra Olschowski könnten wir nicht das neue Theater am Rhein eröffnen – für diese Zukunftsperspektive danken wir!

Das Ensemble von Theater Eurodistrict BAden ALsace