Tohu-Bohu Théâtre Strasbourg (Compagnie invitée)

En remplacement de la pièce initialement prévue : Tokétik et Tikétok

« La toute dernière fleur », d’après la parabole illustrée de la main de James Thurber « The last flower », est un appel très imagé à l’humanité.

Genre
Théâtre graphique de matière
Langues
allemand, français et alsaciens
Durée
environ 40 minutes
Public
5+

Après la 12e guerre mondiale, la mort et la désolation règnent sur la terre. Les êtres humains ont certes survécu, mais ils sont condamnés à l’immobilisme et à une vie terne, sans amour ni joie. Mais une jeune fille découvre une fleur et l’espoir renaît : avec l’aide d’un jeune homme, d’abeilles et d’un colibri, elle parvient à faire revenir la végétation et l’amour également. Le monde dans son ensemble peut refleurir, se remplir à nouveau de vie et les êtres redeviennent actifs. Mais dans quelle direction cette nouvelle société va-t-elle évoluer ? Va-t-elle mieux organiser la vie collective ? Ou bien finira-t-elle par commettre les mêmes erreurs que celle qui a disparue ?

Rédigé au début de la Seconde Guerre mondiale comme cadeau pour sa fille de sept ans dans l’espoir d’un monde meilleur et plus pacifique, ce récit poétique est malheureusement redevenu d’une grande actualité ces jours-ci.

Grâce à une mise en scène riche en images utilisant les moyens du kamishibai contemporain (une forme de théâtre narratif qui travaille avec des illustrations), le spectacle, qui allie le français, l’allemand et l’alsacien, est facilement compréhensible par tous.

Toutes les dates