d’Edzard Schoppmann

Une chronique historique du mouvement anti-nucléaire de Wyhl à aujourd’hui

Mise en scène
Anton / Albert
Bernd / Bernhard
Dirk / Dietmar
Frieda / Franziska

Au crépuscule dans la forêt de Wyhl. Un jeune viticulteur du Kaiserstuhl, le chef junior d’une entreprise d’énergie éolienne, une étudiante en sciences politiques de Fribourg et un musicien de rue suisse se rencontrent sans s’en douter, à l’endroit même où leurs grandsmères et leurs grandspères se sont battus il y a près de 50 ans contre le projet de centrale nucléaire dans le Kaiserstuhl. Au centre de ces mystérieux événements dans la forêt : Céline, une Alsacienne qui était une jeune fille à l’époque et qui fait maintenant revivre les temps anciens.
Dans un mélange de fiction et de documentaire, la pièce d’Edzard Schoppmann retrace le début du mouvement écologiste des années 70 jusqu’à la génération actuelle. Un regard particulier est jeté sur la vision enthousiaste des protestataires de l’époque pour le « Dreyeckland » transfrontalier, relié par la langue alémanique commune. Un mouvement de protestation qui a réuni non seulement des Français, des Suisses et des Allemands, mais aussi des groupes sociaux les plus divers.